Que dit votre horoscope ?

HoroscopeLe saviez-vous que beaucoup d’individus, sans distinction de sexe, d’âge, de nationalité, d’origine sociale ou encore de profession consultent régulièrement et quotidiennement leur horoscope ? D’ailleurs nombreux d’entre eux organisent leur journée par rapport à ce qu’ils découvrent dans leur horoscope.

Petites notions d’horoscope

Issu du mot grec « hôroskopos » et du latin « horoscopus », l’horoscope est une branche de l’astrologie qui se base surtout sur la position des planètes du système solaire, par rapport à la terre et cela à l’heure, le mois et l’année de naissance d’un individu, d’où aussi son appellation de « cartes du ciel de naissances ». L’horoscope est partagé en douze secteurs, que sont les douze signes astrologiques ou encore zodiaques, qui sont également les douze subdivisions des mois, formant une année. C’est d’ailleurs l’horoscope zodiacal que l’on rencontre couramment et quotidiennement, avec ses prédictions journalières, hebdomadaires, mensuelles ou annuelles. Néanmoins, il existe d’autres formes d’horoscopes pour ne citer que l’horoscope mongol, arabe ou encore l’égyptien. L’horoscope aztèque par exemple existe déjà dans l’ancien Mexique précolombien et s’inspire surtout du légendaire calendrier sacré des Aztèques. L’horoscope aztèque est aussi composé de douze signes le nom de divinités locales comme le Silex, le Vautour, le Vent, l’Ocelot ou l’Aigle. Il en est de même aussi pour l’horoscope hindou ou védique qui se base également sur douze signes, appelées « rashis » parmi lesquels le Dhanu, le Makara, le Kuhmba, le Mesha, le Mithum…La différence de l’horoscope hindou avec le zodiacal, c’est que celui-ci tient à la fois compte de la position de la lune et du soleil. Porté sur la sagesse, l’horoscope hindou donne surtout des conseils, plutôt que des prédictions.

La place de l’horoscope dans nos quotidiens

Lorsque l’on parle d’horoscope, ce terme ne vous renvoie-t-il pas directement aux petites rubriques ou même une page entière dans un quotidien, un hebdomadaire ou encore un quelconque magazine. D’ailleurs, lire son horoscope est si primordial pour certaines personnes que le plus souvent avant de lire les actualités sur les journaux par exemple, préfèrent parcourir avant toute chose leur horoscope du jour. C’est pour cela aussi sans doute que les horoscopes ne sont plus réservés à la presse écrite, puisque même les supports audiovisuels s’y mettent également. Sans oublier les SMS horoscopes régulièrement envoyés par les opérateurs téléphoniques, ainsi que les innombrables portails internet qui assurent ce type de service gratuitement. En effet, il suffit de taper son signe astrologique et voilà en face d’une ribambelle de sites internet proposant votre horoscope du jour. Mais trop d’horoscopes ne va-t-il pas finir pas tuer un jour l’horoscope ? Quoi qu’il en soit, cet engouement pour l’horoscope ne date pas d’aujourd’hui, puisque dans l’Antiquité, de nombreuses civilisations y avaient déjà recours, pour ne citer que l’Égypte du temps des Pharaons par exemple, qui disposait déjà de leur propre horoscope. La grande différence peut-être c’est que de nos jours, les supports et les moyens pour accéder à l’horoscope sont nombreux et très faciles d’accès, alors qu’en ces temps-là, il fallait impérativement se rendre chez un astrologue.