Tarot divinatoire et cartomancie

Tarot divinatoireLe tarot divinatoire, dont particulièrement le tarot de Marseille est sans doute l’un des supports les plus populaires et le plus utilisés par les astrologues et les cartomanciens, pour faire leurs prédictions. Si vous vous intéressez au tirage de tarot, cet article est pour vous.

Le tarot divinatoire

L’on parlera de tarot divinatoire lorsque l’astrologue ou le voyant se sert d’un jeu de cartes de Tarot, pour prédire l’avenir d’un consultant. C’est pour cela d’ailleurs que le tarot divinatoire, également appelé taromancie fait partie des nombreuses disciplines de la cartomancie. Mais quand on fait référence aux cartes de tarot, celles qui reviennent immédiatement en tête sont les tarots de Marseille. Qui plus est, si vous vous rendez chez un tarologue ou sur un site de tirage tarot gratuit ou payant, il y a fort à parier que les consultations se feront par le biais de tarots de Marseille. Selon les historiens, les tous premiers tarots de Marseille dateraient du 15e siècle et serait soit d’origine milanaise ou lombardienne. Ce jeu de cartes est alors immédiatement introduit en Suisse et en France au 16e siècle, notamment avec l’apparition de l’imprimerie de Gutenberg, puis se popularise sur le cours de Louis XIV au 17e siècle. Ce n’est cependant qu’à partir du 18e siècle que le tarot de Marseille hérite de son nom actuel, lorsque Romain Merlin le mentionne dans un de ses ouvrages. À cette époque cependant, le tarot de Marseille était déjà synonyme de mysticisme et l’occultisme et donc très utilisés pour faire des prédictions, surtout chez les têtes couronnées. À la fin du 19e et au début du 20e siècle, le tarot de Marseille est officiellement reconnu comme art divinatoire et intègre la cartomancie.

Le tarot de Marseille

Le tarot de Marseille est composé de 78 cartes réparties en 56 arcanes mineurs et 22 arcanes majeurs. Par ordre de décroissance les arcanes majeurs sont : portant le 21ème numéro, le Monde est souvent symbolisé par un personnage du sexe féminin nu, celui-ci est suivi par le Jugement 20ème, le Soleil 19ème, la Lune 18ème et l’Etoile 17ème. La Maison Dieu est le 16ème arcane, le Diable la 15ème, la Tempérance la 14ème, l’Arcane treize qui est sans nom et est représentée par le personnage de la mort. Le Pendu arbore le numéro 12, la Force le 11, la Roue de Fortune le 10, l’Hermite le 9, la Justice le huitième. Le 7ème arcane est le Chariot, le 6ème l’Amoureux, le 5ème le Pape, le 4ème l’Empereur, le 3ème l’Impératrice, le 2ème la Papesse et le 1er le Bateleur. La dernière carte de tarot de Marseille des arcanes majeurs et le Mat à qui est attribué aucun numéro. En ce qui concerne les arcanes mineurs, ce seront les figures habituelles que l’on trouve dans tout jeu de cartes réparti en pique, cœur, carreau et trèfle comme : l’as, le deux, le trois, le quatre, le cinq, le six, le sept, le huit, le neuf, le dix, le valet, la dame et le roi. Pour ce qui est de la manière de faire le tirage tarot, il en existe de nombreuses. Celle-ci est choisie selon la nature de la question posant par le client. Néanmoins, le tirage en croix et le tirage en lame restent les plus utilisés.